L’énergie des marées pourra-t-elle recharger nos voitures électriques ?

Publié le : 13 janvier 20224 mins de lecture

Depuis des siècles, l’humanité utilise l’énergie produite par des marées pour faciliter son quotidien. Malgré cette découverte, les usines marémotrices se comptent actuellement sur les doigts. Depuis des années, il existe des causes qui freinent le projet d’’installation des nouvelles centrales marémotrice tels que les coûts ou encore les impacts environnementaux. Mais avec la croissance exponentielle de la technologie des voitures électriques, l‘avenir de l’énergie marémotrice brille en or. Mais cette énergie verte pourra-t-elle recharger des voitures électriques?

L’énergie des marées : c’est quoi au juste ?

L’énergie des marées consiste principalement à exploiter l’énergie issue de la différence de hauteur des eaux de mer entre la marée haute et basse. Cet effet gravitationnel est produit sur l’océan grâce à l’attraction des astres comme le soleil et la lune. Le principe de fonctionnement d’une centrale marémotrice se base sur une énergie potentielle: en exploitant la différence de niveau entre les deux marées, les techniciens utilisent le marnage pour produire de l’électricité entre deux gigantesques bassins séparés d’un barrage. Une centrale d’envergure comme celle de la Rance en Bretagne peut produire de l’électricité avec une puissance considérable de 240 Mega Watts.

Comment fonctionne une usine marémotrice ?

Les ingénieurs installent des infrastructures permettant la mise en œuvre des plusieurs turbines de basses chutes tournés par les flux d’eau entre les deux bassins d’un bras de mer en zone de fort marnage. Il faut donc considérer quelques conditionnements naturels pour l’installation de sites tels que le marnage, la profondeur de l’eau sur les basses mers, l’état du substrat rocheux pour l’installation des fondations,… Selon ces conditions, l’électricité produite par une centrale marémotrice varie d’une usine à une autre.

Mais cette énergie verte pourra-t-elle recharger des voitures électriques ?

Malgré quelques contraintes comme le coût d’investissement très cher, ou encore les perturbations environnementales qui peuvent se produire lors de l’installation du site, la récupération d’énergie verte grâce à la marée offre une alternative intéressante pour l’avenir des voitures électriques. Sachez qu’une centrale marémotrice comme celle d’Annapolis Royal au Canada peut produire une énorme capacité d’énergie pouvant dépasser le 20 MW, il est aisé de dire cette technologie sera l’avenir des voitures électriques. Les techniciens envisagent actuellement d’installer des infrastructures en haute mer afin d’éviter les contraintes environnementales. Ils permettent ainsi de reconstituer des réservoirs marémoteurs installés plus lions des cotes. D’ailleurs, le coût de transfert de cette énergie verte pour alimenter les voitures électriques reste à considérer.

Plan du site