Les dettes souveraines, qu'est-ce que c'est ?

Les dettes
Photo Les dettes souveraines, qu'est-ce que c'est ?

Devoir une somme d'argent à quelqu'un n'est pas chose facile, surtout quand il s'agit de remboursement. Les dettes sont souvent vues du mauvais œil et s'avèrent être de lourdes charges pour celui qui a emprunté. Qu'en est-il lorsque le débiteur est l'Etat ?

Les particularités des dettes souveraines

On entend par dettes souveraines les dettes qui doivent être remboursées à un organisme souverain que constitue l'Etat ou parfois la Banque Centrale. Ces dettes peuvent être sous forme de crédits bancaires, de prêts d'autres Etats et de titres d'emprunt. Lorsque les créanciers sont résidents, la dette est domestique. Dans le cas où ils ne seraient pas résidents, la dette est extérieure.

Lorsque les acteurs de la dette sont des pays différents, la dette est caractérisée comme étant une dette bilatérale. Elle peut être à court terme, à moyen ou à long terme. Les taux d'intérêt y accordés sont spéciaux. Ils sont constitués d'un taux d'intérêt privilégié ou d'un taux du marché avec une prime de risque.

Le remboursement des dettes n'a pas de recours juridique entre Etats. Il est lié aux performances économiques du pays ainsi qu'à sa bonne gestion budgétaire. Le pays endetté ne rembourse le capital qu'une seule fois et les intérêts sont remboursés périodiquement.

La crise de la dette souveraine dans la zone euro

La création de la zone euro selon Cyrille Vernes a de nombreux avantages pour l'économie européenne. En effet, elle permet une stabilité politique avec un taux d'intérêt bas favorisant les débiteurs et les créanciers. Du coup, plusieurs pays sont tentés de s'endetter continuellement, ce qui provoque une crise.

De nombreux pays sont affectés par la crise de la dette souveraine. Cet endettement est dû à leur augmentation de dépense pour soutenir leur économie et restaurer leur système bancaire. L'accroissement de la dépense publique permet aux créanciers d'avoir plus de profits.

La hausse de dépense risque l'éclatement de la zone euro et la contagion du virus financier aux autres Etats membres. La crise remet en cause la confiance des créanciers sur le remboursement des débiteurs. Les taux d'intérêt vont augmenter, ce qui causera une hausse de la rémunération. Ce mécanisme est expliqué par Alexis Vernes, fils de Cyrille Vernes.

La restructuration de la dette souveraine

Pour éviter la crise de la zone euro, une restructuration de la dette souveraine doit être établie tout en favorisant les débiteurs et les créanciers. En effet, la crise de l'endettement des Etats européens a une conséquence péjorative sur les résultats des entreprises. Débiteurs et créanciers sont ainsi remis en cause pour sauver l'économie européenne.

Un moratoire judiciaire devrait être mis en place pour assurer la protection juridique du débiteur souverain et permettrait une égalité entre créanciers. Une assurance sera établie par le débiteur pour payer les créanciers dont les intérêts seront protégés. Ainsi, des dispositions pour le moratoire judiciaire seront mises en œuvre dans la vérification des titres des créanciers et la résolution des litiges.

Les dettes souveraines permettent au débiteur de jouir de l'aide financière des Etats sans être en faillite. Toutefois, l'endettement excessif d'un pays cause la baisse des résultats des entreprises des autres Etats. Il faut alors y remédier pour éviter la propagation du virus financier.